Une plus value pour un espace public à l'abandon?

Pour faire suite à l'article de l'Impartial (30.10.15) sur la vente d'une "place publique"

Aujourd'hui ( 30.10.2015), l'Impartial a publié un article revenant sur une décision du Conseil général de détacher une parcelle du domaine public afin de la vendre à un privé, voici notre réaction: (lien vers l'article en bas)

Une nouvelle fois, certains préfèrent faire preuve de mauvaise volonté plutôt que de bon sens.
En effet, nous ne devons pas brader le domaine public, toutefois dans certains cas le détachement d'un espace du domaine public est justifié!

Ici c'est le cas! Ce bout de terrain était laissé à l'abandon depuis belle lurette par la Commune, il n'y a donc pas une "utilité" publique dominante. Cette vente se justifie aussi par le fait qu'il est aujourd'hui crucial de soutenir nos comm...erçants locaux qui doivent lutter chaque jour plus pour leur survie dans un contexte difficile! Les différents projets "urbanistiques" parfois déplacés et disproportionnés menés par les partis de gauche voir surtout d'extrême gauche sont carnivores de places de parc ce qui fragilise l'accès aux commerces du centre-ville, pour une fois, soutenons un commerçant qui investit au Locle et sert l'intérêt public en maintenant son activité au centre!

En lisant le rapport du Conseil communal nous nous rendons bien compte qu'il est impossible de créer sur cette parcelle une place de détente ce que l'article de l'Impartial se garde bien de dire... Effectivement, une servitude y est inscrit, assurant notamment un accès au bâtiment de la quincaillerie!

Lire la suite : Une plus value pour un espace public à l'abandon?

Paru dans L'Impartial du 8 mai 2012

Cet avis, qui est à prendre au 2ème degré, est un mode d'expression choisi par le comité de campagne de la section locloise du PLR pour illustrer parfaitement bien ce que le PLR a ressenti pendant la législature qui s'achève.

Le texte reflète sous forme de caricature  d'une part la gestion de ces 4 années basée sur des faits avérés et d'autre part les engagements électoraux pris dans la campagne 2012 par le POP et qui ne peuvent qu'inquiéter le PLR sur leurs effets pour l'avenir de notre Ville.

L'avis mortuaire concerne la Victoire du POP lors des dernières élections et non le POP en tant que parti.

Lire la suite : Paru dans L'Impartial du 8 mai 2012

Sous-catégories

Menu principal

Archives