Position du comité référendaire

Votation communale du 19.05.2019

NON à une hausse d'impôts

Dans un contexte déjà rude pour le contribuable loclois, nous nous battons contre la hausse d'impôts parce que:

  • Augmenter le taux d'impôt de 2% réduirait le déficit communal de seulement 500'000.- alors qu'il est en moyenne de 5 mio depuis 2016. Cette mesure ne résoudra pas le problème du déficit mais augmentera la pression fiscale sur le contribuable loclois, alors que le canton prévoit enfin de l'alléger.

           ⚠ Où est la cohérence de ceci ?

           ⚠ Dès 2012 des taxes (taxe au sac, eaux usées), ont déjà été intro-duites. --> Certaines vont augmenter à l'avenir

  • Augmenter les impôts est un mauvais message pour de potentiels nouveaux habitants.

          ⚠ Perte de 210 habitants depuis 2017

  • Favoriser les Loclois dans l'utilisation des ressources fiscales

        ⚠ Le conseil communal a renoncé à un projet de piscine couverte en raison d'un coût de fonctionnement annuel proche du million, coût similaire à celui du musée des beaux-arts par exemple.

  • Réévaluer certaines prestations, notamment culturelles, ne constitue pas une attaque contre la culture.

        ⚠ Une ville de 10'000 hab. peut-elle encore se payer le luxe de financer 3 musées alors qu'il y en a de similaires à moins de 30 km?

        ⚠ Il est urgent d'envisager des collaborations.

  • Augmenter les impôts ne doit pas être une solution de facilité pour le conseil communal. D'autres sources de finance-ment/économies doivent être préalablement étudiées.

       ⚠ Macarons payants pour le stationnement des pendulaires externes

       ⚠ Collaboration avec le privé pour certains services

       ⚠ Recherche de nouveaux contribuables par une politique immobilière attractive

Augmenter les impôts c'est pénaliser l'attractivité du Locle et favoriser la fuite des contribuables sans résoudre nos problèmes de dépenses :

NON à la hausse du coefficient fiscal

Le PLR dit NON!

Votation communale du 19 mai 2019

Trop d'impôts : NON

Neuchâtel est connu loin à la ronde comme le canton où les impôts sont parmi les plus élevés du pays. Augmenter le taux d'imposition communal est donc inapproprié.

A l'image du canton de Neuchâtel qui a perdu plus de 1000 contribuables en 2018, la Ville du Locle n'est pas en reste. Depuis 2017, c'est plus de 200 habitants qui ont quitté la Commune.

En considérant que la population est mobile et ouverte au reste du canton, il est préférable de

- chercher des synergies avec d'autres communes

- avoir des priorités claires pour recibler les dépenses.

L'augmentation d'impôts n'est pas encore irrémédiable. Mais avant de demander aux contribuables de se serrer la ceinture, la Commune doit

- réduire ses charges

- trouver d'autres financements sans réduire les prestations indispensables.

Il est important de montrer aux autorités que la population souhaite mettre en place de réelles économies au lieu de payer encore plus. Le Locle a de nombreux attraits et il serait dommage de les gâcher avec une fiscalité peu séduisante.

Il faut également rappeler que les ménages ne déboursent pas seulement pour les impôts mais également pour les autres taxes indirectes (déchets, eaux usées, eau, etc.) qui ont été introduites depuis quelques années et vont augmenter prochainement.

N'envoyons pas un message négatif aux potentiels nouveaux habitants et ne durcissons pas la vie des Loclois ! Demandons au conseil communal de limiter les dépenses au lieu d'augmenter les impôts et les taxes.

Votons et faisons voter un grand NON à la hausse du coefficient fiscal !

non impts web


Sous-catégories

Menu principal

Archives